IRIS info - débats / communiqués

Jugement Yahoo :
Une non-réponse technique infantilisante à une question de morale universelle


Communiqué de presse d'IRIS - 21 novembre 2000


Le tribunal de grande instance de Paris a rendu son ordonnance le 20 novembre 2000 sur la demande d'interdiction sélective d'accès à des pages présentes sur le site de vente aux enchères de la société américaine Yahoo! Inc. Le juge a ordonné à la société américaine de vérifier la nationalité des visiteurs de son site en utilisant des moyens techniques fondés sur leurs adresses Internet et en leur demandant une déclaration sur l'honneur de nationalité. Un système de filtrage par mots-clés devrait alors empêcher les Français de consulter certaines pages du site.

Une non-réponse technique infantilisante et inopérante

Loin d'obliger la société commerciale américaine à se conformer à une "exigence éthique et morale que partagent toutes les sociétés démocratiques", selon les propos du juge Jean-Jacques Gomez cité par une dépêche de l'agence Reuters, ce jugement ne fait que renforcer l'hypocrisie d'une société qui refuse de penser les fondements d'une communauté universelle, et préfère des réponses superficielles inopérantes. Loin de pénaliser la société commerciale Yahoo! Inc., qui sait si bien se plier aux diktats des pays les plus répressifs afin d'y commercer en paix, ce jugement outrepasse la loi française qui réprime l'exhibition et la vente publiques d'objets nazis mais non le regard qui se pose sur l'objet interdit. La simple utilisation d'outils de consultation anonyme de sites web comme ceux proposés gratuitement sur le site www.anonymizer.com démontre son inanité.

Ce jugement dénie aux utilisateurs d'Internet leurs droits les plus élémentaires de citoyens, en les obligeant à déclarer leur nationalité ou en la faisant établir sur la foi d'un numéro de machine. Il les réduit à la condition de mineurs irresponsables soumis à un système de filtrage logiciel sur mots-clés. Ce jugement prive surtout des êtres humains de leur bien le plus précieux : leur capacité de citoyens à penser une communauté universelle refusant le racisme par d'autres moyens qu'un ensemble de filtres techniques.

Un tribunal ne fait pas l'Histoire

Iris n'a jamais fait preuve d'aucune complaisance vis-à-vis des racistes et des négationnistes, et sait au contraire lutter contre eux, dans le respect des libertés et des droits fondamentaux. L'association a toujours affirmé son rejet d'une prétendue liberté d'expression qui ferait fi de la responsabilité de chacun dans la communauté universelle. C'est pourquoi Iris ne se laissera jamais prendre aux intimidations des extrémistes ni aux prétextes fallacieux visant à réduire les droits des citoyens : on ne lutte pas contre l'indignité des racistes et des négationnistes en utilisant leurs méthodes.

On retiendra en effet de cette affaire l'acharnement borné de la LICRA et de l'UEJF qui, depuis 1996, n'ont de cesse que d'infantiliser et d'humilier les citoyens, dans le but de les mettre sous tutelle, en instrumentalisant une presse avide de sensationnel, en exerçant une pression toujours plus forte sur les politiques comme sur les intermédiaires techniques, et en jouant sur l'émotion suscitée dans la population. Iris regrette vivement que le MRAP ait rejoint la LICRA et l'UEJF sur l'affaire Yahoo! Inc., tout en notant que le MRAP a une position plus contrastée et s'est déjà attelé à promouvoir d'autres réponses au racisme et au négationnisme. Contrairement à l'absurdité d'une réponse superficielle et médiatique à un problème de fond, ces réponses sont mieux à même de forger la dignité de l'appartenance à une communauté universelle de citoyens.

Opposée à cette injure faite à tous les citoyens de ce pays, et à cette justification offerte par le prétendu pays des droits de l'homme à toutes les censures à venir, Iris continue son travail de réflexion et de sensibilisation pour que des réponses autres que techniques soient opposées à l'incitation à la haine sous toutes ses formes. C'est aussi l'objectif du débat, co-organisé avec le MRAP, qui réunira des associations antiracistes lors des troisièmes Assises de l'Internet non marchand et solidaire (www.assises.sgdg.org).

Contact IRIS :

Meryem Marzouki - Meryem.Marzouki@iris.sgdg.org - Tel/Fax : 0144749239

(dernière mise à jour le ) - webmestre@iris.sgdg.org