IRIS info - débats / communiqués

Appel à signatures : IRIS soutient l'appel pour l'abandon du fichier EDVIGE


Communiqué d'IRIS - 11 juillet 2008


L'association IRIS (Imaginons un réseau Internet solidaire) soutient et encourage à signer massivement l'appel pour l'abandon du fichier EDVIGE instituant le fichage systématique et généralisé, par la police, des délinquants hypothétiques dès l'âge de 13 ans, ainsi que des militants syndicaux, politiques, associatifs et religieux.

Un simple fichier de plus, alors que chaque jour apporte sa maille supplémentaire au filet ? Non, EDVIGE est bien plus que cela. C'est même un vrai saut « qualitatif » qui est accompli.

D'abord, ce fichier est destiné à des fins de police administrative et de renseignement, puisqu'il est créé pour accompagner la fusion des RG et de la DST. Il vise ainsi à « informer le gouvernement et les représentants de l'État dans les départements et collectivités ». Ensuite, il fiche non pas des auteurs d'infractions, mais des « individus, groupes, organisations et personnes morales qui, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l'ordre public », c'est-à-dire nous, vous, tout le monde. D'ailleurs, on ne se contente pas de ficher une personne : « celles entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec elle » seront fichées aussi. Enfin, la valeur des données personnelles n'attend pas le nombre des années : c'est dès l'âge de 13 ans que l'on est fiché avec EDVIGE.

EDVIGE engrange les « informations ayant trait à l'état civil et à la profession ; adresses physiques, numéros de téléphone et adresses électroniques ; signes physiques particuliers et objectifs, photographies et comportement ; titres d'identité ; immatriculation des véhicules ; informations fiscales et patrimoniales ; déplacements et antécédents judiciaires ». La mention des « titres d'identité » est particulièrement significative, alors que le décret sur le passeport biométrique (contre lequel IRIS, avec la LDH, a formé un recours devant le Conseil d'État), qui prépare le projet de loi sur la carte d'identité biométrique, vient d'être publié.

Avec EDVIGE, la police politique est bien en ordre de marche. Quarante ans après Mai 68, le slogan « À bas l'État policier ! » n'a pas pris une ride. La mobilisation massive contre l'ensemble de ces fichiers est nécessaire.

Les signatures sont recueillies en ligne, sur le site de l'appel hébergé par le Réseau associatif et syndical (R@S) dont IRIS est membre : http://nonaedvige.sgdg.org

Contacts :
- IRIS (Imaginons un réseau Internet solidaire) - www.iris.sgdg.org. Meryem Marzouki, iris-contact@iris.sgdg.org, tel: 01.44.74.92.39

(dernière mise à jour le ) - webmestre@iris.sgdg.org