IRIS Actions / SMSI / Droits de l'homme - Human Rights

Le caucus des droits de l'homme préoccupé par les résultats du SMSI

Communiqué du caucus droits de l'homme

Genève, 7 décembre 2003

GENÈVE, 7 DÉCEMBRE 2003 -- Le Caucus des droits de l'homme, formé par des organisations de la société civile participant au SMSI, a de nombreuses raisons d'être préoccupé, alors que des milliers de délégués convergent vers Genève pour le Sommet mondial sur la société de l'information. Le Caucus, qui comprend plus de 40 organisations, s'est mobilisé depuis la première conférence préparatoire, il y a 18 mois, afin que les droits de l'homme ne soient pas écartés de l'agenda du SMSI.

Notre première préoccupation concerne l'absence de volonté politique de mise en oeuvre effective des standards en matière de droits de l'homme et pour mettre les TIC au service de cette cause. Au lieu de développer des stratégies innovantes pour utiliser le potentiel des TIC en faveur de la promotion des droits de l'homme, mais aussi pour défendre ces droits face aux atteintes favorisées par ces techniques, nous avons été contraints de mobiliser temps et ressources pour défendre des principes qui ont été adoptés depuis 55 ans déjà. La simple inclusion de banales références à la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme a fait l'objet de débats et a été contestée jusqu'à la dernière minute. Une occasion majeure de promouvoir et renforcer les droits de l'homme a ainsi été gâchée.

Le Caucus s'est impliqué dans le SMSI précisément parce que le sommet constituait une occasion importante de promotion des droits de l'homme dans l'agenda politique. Notre intention était de traduire les principes des droits de l'homme dans le contexte de la société de l'information. Malheureusement, notre tâche a dû se réduire à défendre un engagement formel vis-à-vis de consensus internationaux déjà établis, c'est-à-dire à éviter une complète régression des droits de l'homme.

La deuxième préoccupation du caucus des droits de l'homme est liée à la situation toujours déplorable des droits de l'homme en Tunisie, pays censé accueillir la phase 2 du Sommet en 2005. Le Caucus s'associe à tous ceux qui se sont réjouis de la libération - conditionnelle - du webmestre Zouhair Yahyaoui, et espère, pour lui comme pour les autres prisonniers simplement coupables d'avoir exercé leurs droits, l'arrêt des intimidations et du harcèlement par les autorités. Le Caucus considère ce premier geste du gouvernement tunisien comme un pas dans la bonne direction. Mais de sérieux problèmes demeurent à résoudre pour la tenue de la phase 2 du SMSI en Tunisie dans des conditions acceptables.

Les problèmes les plus importants sont l'absence de liberté d'expression et d'information, les contrôles sévères sur l'usage d'Internet, le strict contrôle des médias, ainsi que les intimidations et le harcèlement constant de ceux qui osent la moindre critique du régime.

Le Caucus des droits de l'homme sera actif pendant toute la durée du Sommet cette semaine à Genève. Parmi plusieurs activités, le Caucus co-organise le Forum Mondial sur les Droits de la Communication. Avec les principaux défenseurs des droits de l'homme venus de pays où l'information et la communication sont particulièrement contrôlées (Souhayr Belhassen, OMCT et Sharon Hom, Human Rights in China), avec Aminata Traoré qui prononcera le discours d'ouverture, la session consacrée aux droits de l'homme promet une excellente présentation des questions les plus conflictuelles du Sommet. Le Forum aura lieu le 11 décembre à Genève, Palexpo, Salle Mont-Blanc, à partir de 9h30. Programme complet : www.communicationrights.org.

Pour plus d'information :
Diana Bronson: +41 (0) 79 296 4782 ou dbronson@ichrdd.ca

Documents et actions du Caucus droits de l'homme :
www.iris.sgdg.org/actions/smsi/hr-wsis

(dernière mise à jour le ) - webmestre@iris.sgdg.org